Les différents types de ramonage

Le nettoyage des conduits d’aération d’une cheminée, d’un poêle à bois, d’une chaudière ou tout autre appareil de chauffe, est appelé ramonage.

Cette opération consiste principalement à retirer toute la suie et autres résidus qui s’accumulent sur les parois du conduit afin d’en améliorer son rendement et donc notre sécurité.

Mais quels sont les techniques existantes pour ramoner le conduit d’une cheminée ? Voici les 2 types principaux.

Demandez 3 devis gratuitement

Ramonage mécanique (ou manuel)

C’est la méthode traditionnelle qui consiste à faire passer dans le conduit une brosse spéciale, appelée “hérisson” pour “gratter” les parois et en retirer la suie accumulée.

La brosse hérisson raccordée à une (ou plusieurs) perche parcours toute la longueur du conduit, soit depuis sa sortie sur le toit, soit depuis l’ouverture de l’âtre.

Attention quand même à votre intérieur car cette technique est plutôt salissante et vous pouvez rapidement couvrir vos meubles de suie.

Même si il est possible de le faire soi-même, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel, non seulement pour avoir un travail bien fait, mais aussi pour éviter des problèmes avec votre assureur ou votre mairie.

Ramonage chimique

Le ramonage chimique consiste à faire brûler des produits chimiques qui vont permettre de nettoyer le conduit d’aération de votre cheminée en facilitant la destruction de résidus accumulés sur les parois du conduit pendant la chauffe de votre cheminée.

Demandez 3 devis gratuitement

Il existe deux types principaux de matériaux chimiques:

  • poudre de ramonage: vendue en petit sachet, cette poudre est constituée de combustibles solides et de cristaux d’argents actifs tels que des sels métalliques (sulfate de cuivre, iodure de potassium, etc..) ou des sels d’ammoniums
  • bûche de ramonage: sous l’aspect d’une bûche de bois traditionnelle, la bûche de ramonage contient des des éléments chimiques qui vous aider à détruire la suie ou le goudron accumulés sur le conduit

Leur coût moyen oscille entre 10 et 15 euros pour une bûche ou pour un pot de poudre.

À noter quand même que le ramonage chimique n’est qu’un complément et qu’il ne remplace d’aucune manière l’exécution d’un ramonage mécanique.

Quel est alors l’avantage du ramonage chimique ?

Bien qu’il ne remplace pas le ramonage obligatoire, le ramonage chimique vous aidera à maintenir votre conduit d’aération dans des conditions optimales tout au long de l’année, réduisant au passage les risques d’incendies et le tout pour un coût plus que raisonnable.

Car il ne faut pas oublier que au-delà de l’obligation légale de faire ramoner sa cheminée par un professionnel qualifié, il s’agit avant tout de votre sécurité car, comme le disaient toujours nos parents “on ne joue pas avec le feu”.