Bistrage: ses risques et comment s’en protéger

Le bistrage est un des risques d’incendie le plus important d’une cheminée.

Tâchons ici d’en savoir un peu plus sur ce que c’est et comment s’en protéger.

Demandez 3 devis gratuitement

Le bistrage: définition

Il s’agit de l’encrassement d’un conduit de fumée à cause du dépôt de goudrons sur ses parois.

Cet encrassement est favorisé lorsque l’évacuation de la fumée n’est pas assez rapide car, au fur et à mesure que la fumée remonte par le conduit, celle-ci refroidit et plus la fumée est froide, plus ses résidus ont tendance à se déposer sur les parois.

Les principales causes de bistrage

En règle générale, le bistrage est provoqué par une utilisation “au ralentit” d’un poêle (celui-ci ne délivre que peu de chaleur), l’usage excessif de bois résineux ou humide ou encore par un conduit mal dimensionné lors de son installation.

À quoi ressemble les bistres ?

L’accumulation de bistres est facilement détectable car il est dur comme du béton et ressemble à du goudron.

Si on passe trop de temps sans rien faire, cette accumulation finira par obstruer, à chaque fois un peu plus, le conduit provoquant une réaction en chaîne qui va accumuler toujours plus de résidus.

Quels sont les risques du bistrage ?

Le problème de l’accumulation de bistres est qu’il est extrêmement inflammable !

Il ne faut pas si méprendre, le feu, dans une cheminée est contrôlé et il permet de nous chauffer, par contre, le feu provoqué dans un conduit obstrué avec pas mal de combustible, et donc incontrôlable, peut provoquer un bel incendie chez vous.

Demandez 3 devis gratuitement

Comment y remédier ?

Si le dépôt de bistres est trop important, même un ramonage mécanique ne servira à rien.

Dans ce cas là seul l’intervention d’un professionnel du débistrage mécanique avec l’aide d’une machine outil spécialement prévue à cet effet réglera le problème.

Voici un exemple de débistrage en vidéo.

Cela dit, pour éviter une accumulation trop importante, et donc diminuer les risques d’incendie, il est nécessaire de faire un entretien régulier de son conduit, soit au travers de ramonages mécaniques réguliers (et obligatoires), soit par l’usage de certains produits chimiques spéciaux (sous forme de poudres) qui, par catalyse, empêcheront l’accumulation de bistres.

L’insertion d’un tubage dans votre conduit de fumée est également un excellent moyen de prévenir l’apparition de bistres.

Dernière chose, sachant qu’un débistrage mécanique peut vous coûter facilement de 200 à 300 euros (voir plus), pour votre santé, ainsi que pour celle de votre portefeuille, mieux vaut prévenir et faire un entretien correct et régulier de sa cheminée.